La lettre Dunod n°5

Mai 2019

La lettre DUNOD

Innovation pédagogique

 LE POINT DE VUE DE L'EXPERT

Tous droits réservés - ADN Group - William Beaucardet 2018

 

La négociation, une nouvelle forme de pédagogie ?

 

 

Les deux dernières décennies que nous venons de vivre ont largement bouleversé l’accès au savoir et les modes de transmission de la connaissance. Aujourd’hui, en tapant quelques mots sur un moteur de recherche, chacun trouve une multitude d’informations sur n’importe quel sujet, et malheureusement, le meilleur y côtoie le pire. Se lamenter sur cet état de fait serait inutile : le savoir n’est plus le pouvoir, c’est la création de valeur grâce à la confrontation d’idées qui donne désormais le pouvoir. C’est en ce sens que la négociation peut jouer pleinement son rôle.

 

Car qu’est-ce que la négociation, sinon le moyen de trouver une solution commune entre des parties prenantes en conflit, c’est-à-dire qui expriment des opinions, des idées, des points de vue différents ?

 

La remise en cause des liens d’autorité entre enseignants et élèves, et la demande de légitimité  des apprenants vis-à-vis des sachants positionnent la négociation comme un nouvel outil pédagogique.

Nous avons coutume de dire qu’une bonne négociatrice ou qu’un bon négociateur doit être à la fois empathique et assertif. Empathique dans sa capacité à accepter l’émotion de l’autre sans pour autant la partager, assertif dans sa capacité à défendre ses points de vue tout en acceptant que l’autre puisse avoir une position différente. Sans relation, il n’y a pas de confiance. Et sans confiance, pas de négociation constructive.

Un enseignant qui éduque et qui donne son savoir est à sa façon un négociateur : il accepte que ses élèves expriment des émotions légitimes, tout en transmettant les informations et les connaissances nécessaires et indispensables à la juste compréhension du monde. Par la qualité de sa relation, par la confiance qu’il crée au quotidien, il négocie adroitement pour faire de ses élèves de futurs négociateurs, citoyens-acteurs de leurs vies.

 

Extraits du Négociator :

 

PARTAGE D'EXPERIENCE

 

Enseigner la cartographie géologique en utilisant des modèles imprimés en 3D

 

Dominique Frizon de Lamotte et Pascale Leturmy GEC- Université de Cergy-Pontoise,

auteurs de l'ouvrage "Objets et structures géologiques en trois dimensions", Dunod

 

La réalisation d’une « coupe géologique » à partir d’une carte est l’un des socles de l’enseignement de la géologie. Cet exercice se pratique en licence de géologie, dans les classes préparatoires BCPST et aussi dans les cursus de géographie. La représentation du relief sur les cartes, grâce aux courbes de niveau, permet d’accéder partiellement à la dimension verticale.

C’est la lecture correcte des intersections entre la topographie et les couches géologiques qui donnent accès à des informations géométriques essentielles comme leur épaisseur et leur pendage et permet ensuite de construire une coupe.  L’éducation se fait en analysant et interprétant des cartes de plus en plus compliquées. On commence par des structures simples dans des bassins sédimentaires avant d’aborder les zones montagneuses. Notre expérience nous montre que cet apprentissage est difficile pour de nombreux étudiants faute de « voir en 3D ».

Pour acquérir cette capacité, il faut s’exercer et le faire avec beaucoup moins de temps qu’autrefois car les sciences de la Terre, discipline de synthèse, se sont enrichies de nombreuses sous-disciplines qu’il faut aussi enseigner.

 

Lire la suite

 

 

L'INTERVIEW 

 

Les clés d’une bibliothèque efficiente et qui fait sens.

Par Corinne Flacher-David, Directrice de la Bibliothèque de Grenoble Ecole de Management (GEM)

 

Un lieu studieux et esthétique

La Bibliothèque a été créée en même temps que l’Ecole en 1984, cependant, elle a intégré les locaux actuels en 2000. Dès le départ, la volonté architecturale a été de créer un grand espace avec les livres placés sur des meubles muraux, ce qui dégage de grands espaces de travail très esthétiques, avec un harmonieux mélange de bois, de béton et de métal, qui rappelle l’architecture d’un paquebot.

 

Cet espace de 700 m² se compose d’une grande salle qui est un, espace d’étude, d’une petite salle, ainsi que d’un hub, espace pour le travail de groupe. Cet espace s’interface avec un autre espace, celui de la Linguathèque, qui offre aux étudiants l’accès à de multiples ressources linguistiques, et qui leur permet aussi de pratiquer les langues avec deux moniteurs, puisque l’Ecole accueille des étudiants de 117 nationalités différentes.

 

Lire la suite

 

Vous souhaitez vous exprimer dans La lettre Dunod, innovation pédagogique
Contactez-nous: enseignants@dunod.com