La lettre Dunod n°4

Novembre 2018

La lettre DUNOD

Innovation pédagogique

PARTAGE D'EXPERIENCE

Comment préparer les élèves de première technologique à devenir étudiant ?

Stéphane Liébart, IUT de Saint-Etienne

 

 

Depuis 2013, dans le cadre du continuum bac-3/bac+3, un rapprochement entre le lycée Honoré d'Urfé (Saint-Etienne) et l'Université Jean Monnet (représentée ici par l'IUT de Saint-Étienne et particulièrement par le département Génie biologique) s'opère pour mieux préparer les élèves de première technologique à devenir étudiants.

Dans le cadre de la loi Orientation et Réussite des Etudiants (ORE), il s'agit d'abord de renforcer l'articulation entre l'enseignement secondaire et l'enseignement supérieur mais aussi de favoriser l'accueil des bacs technologiques dans l'enseignement supérieur universitaire.

 

Ainsi, chaque année, une quinzaine (environ) de lycéens issus de filières technologiques (STL et STAV) font partie de la promotion étudiante de première année (81).

 

Parmi eux, certains (5/14 en 2018/2019) viennent du lycée partenaire, ce qui est très encourageant. Avec ce projet, nous aimerions encore augmenter ce flux car le nombre de dossiers de bacs technologiques déposés sur ParcourSup est très limité vis-à-vis des bacs S.

 

L'IUT de Saint-Étienne mène une politique, depuis plusieurs années, visant à favoriser l'insertion des bacs technologiques dans les différents DUT proposés (secteurs secondaires et tertiaires).

Ce projet (qui a fait l’objet d’une candidature au prix PEPS 2018 (Passion Enseignement et Pédagogie dans le Supérieur) permet ainsi d'améliorer l'orientation des élèves de filière technologique en les informant des études qu'il est possible de suivre à l'IUT et des actions existantes pour ce type de public (exemple : 30 H environ de soutien spécifique pour les étudiants de première année issus de bacs technologiques dans certaines disciplines comme la chimie et les mathématiques...).

 

Les modalités pédagogiques mises en œuvre consistent à :

·         l'organisation de réunions entre les enseignants impliqués (début d'année et fin d'année)

·         l'organisation d'une conférence d’une heure au lycée (animée par un enseignant de l’IUT et par un étudiant de première année, ancien élève du lycée) pour faire connaître l'IUT (et particulièrement le DUT Génie Biologique, option Génie de l'Environnement), pour informer de l'organisation des cursus de premier cycle, du contenu des formations et des possibilités d'insertion professionnelles associées.

·         l'élaboration d'un planning d'accueil des élèves pour les séances de travaux pratiques (biochimie et physiologie animale) et pour les soutenances de projets tutorés d'étudiants qui ont lieu au département Génie Biologique à l'IUT

·         une information aux parents des élèves par les enseignants du lycée

·         l'élaboration d'un document de travail pour les élèves durant les séances de travaux pratiques qui se déroulent à l’IUT

·         l'accueil des élèves à l'IUT pendant des activités pédagogiques (3/activité) destinées aux étudiants de première année (TP et soutenances de projets tutorés)

·         la présentation par les élèves, à l'ensemble de la classe, des expériences réalisées à l'IUT.

  

Le dispositif est évalué chaque année à la fois :

·         par les présentations powerpoint des élèves (portant sur le principe de la manipulation, la technique et le matériel utilisés, la sécurité et les résultats et leur interprétation) qui permettent de juger de ce que les élèves ont compris et retenu des manipulations suivies à l'IUT

·         par des questionnaires (écrits ou oraux) proposés aux étudiants et aux élèves

·         lors de la réunion bilan organisée entre l’enseignant de l’IUT et les 2 enseignantes du lycée, porteurs du projet.

·         lors de la rédaction de la fiche bilan destinée à l'Université Jean Monnet.

Par ailleurs, le département Mesures-Physiques (de l’IUT de Saint-Etienne) a aussi mis en place une démarche dans ce cadre.

 

De la même manière, des lycéens de bac technologique (Saint-Etienne, Montbrison, Roanne…) viennent également réaliser des travaux pratiques dans les laboratoires de l’IUT dans tous les domaines de la physique et de la chimie.

Une restitution de ces séances est là aussi effectuée ensuite au lycée.

 

Les enseignants des lycées valorisent ces démarches et communiquent à leur sujet au sein de leurs classes et auprès des parents d’élèves.

A l'IUT, une communication lors des journées portes-ouvertes peut parfois être proposée pour des élèves issus des lycées partenaires.

Ces 2 démarches pourraient donc tout à fait être transférées à d'autres enseignements expérimentaux, à d'autres publics (filières scientifiques par exemple) et à d'autres lycées.

 

 LE POINT DE VUE DE L'EXPERT

 

L’orientation

Jean Guichard et Michel Huteau, professeurs émérites de psychologie au CNAM

 

Le terme orientation – au sens figuré « d’action de donner une direction déterminée » à son parcours de formation, à sa carrière professionnelle et, plus généralement, à sa vie active, apparaît dans la langue française en 1874 (Le Petit Robert, 1984, p. 1323). Ce dictionnaire fait suivre cette définition des trois exemples d’usages actuels : « L’orientation de ses études. L’orientation professionnelle a pour objet d’aider la famille à diriger l’enfant vers la profession qui lui convient. Une conseillère d’orientation professionnelle »...

 

Lire la suite

 

L'INTERVIEW VIDEO

 

L’expérience de la PCSO,

Préparation aux cursus scientifiques d’Orsay

Par Emilie Amzallag, Responsable de Formation

 

 

Lire la vidéo

 

Vous souhaitez vous exprimer dans La lettre Dunod, innovation pédagogique
Contactez-nous: enseignants@dunod.com

dunod_ees_contactdunod_ees_fbdunod_ees_twitterdunod_ees_youtube